observer les conditions de détention à bangui et bimbo

PROJET ÉCOLE DE DROIT

MONITORING DES LIEUX DE DÉTENTION

Les lieux de détention sont des espaces particulièrement propices aux violations des droits humains. Dans ce contexte de crise, les détenus sont plus vulnérables encore. Pour ce motif, dans le cadre du Projet École de droit, financé par l’Union européenne, l’IFJD a comme mission de réaliser le monitoring des conditions de détention au sein des trois prisons de Bangui : Ngaragba, Camp de Roux et Bimbo, par la société civile.

L'IFJD met à la disposition du Projet Nengo

DSC_0256(1)
Maëva Hegoburu
Chargée de Projet
École de droit
F0019023
Jean-Pierre Massias
- Appui technique -Professeur de droit
et Président de l'IFJD
sddefault
Damien Scalia
- Appui technique -Professeur de droit à l'Université de Bruxelles
1602164437139
David Scheer
- Appui technique -
Docteur en criminologie

À travers ce travail de monitoring, l'IFJD collecte un large spectre d'informations au sein des trois prisons de Bangui relatif aux :

Pour ce faire, des entretiens individuels avec les détenu.e.s sont réalisés chaque semaine par quatorze observateurs, étudiants et/ou membres de la société civile travaillant en binôme. En parallèle, des rencontres sont organisées avec l’administration pénitentiaire, les régisseurs et le personnel pénitentiaire de chaque prison (MINUSCA, FACA et agents pénitentiaires). Le monitoring, réalisé sur plusieurs mois, permet de faire un état de la situation de chaque prison et d’avoir une compréhension approfondie des problématiques rencontrées. Ainsi, les solides informations récoltées permettent à l’IFJD d’alerter les autorités et de faire du plaidoyer afin de contribuer à l’amélioration des conditions de détention des détenu.e.s.

À voir aussi