Assumer l’héritage intellectuel et Éthique de Louis Joinet

Le message de Louis
Joinet à l'IFJD
L'hommage de l'IFJD
à Louis Joinet
Entretien avec
Louis Joinet

Cet entretien a été réalisé par Jean-Pierre Massias et Magalie Besse – Décembre 2014

La rencontre entre Louis Joinet et l’IFJD se fit progres-sivement. Bien sûr, avant même la création de l’IFJD, nous connaissions l’apport de Louis Joinet. Magistrat et expert international, il était un fervent défenseur des droits humains. Très engagé en faveur de la lutte contre l’impu-nité, il fut notamment le concepteur des piliers de la Justice transitionnelle. Il se montra innovant dans la recherche de solutions juridiques exigeantes, tout en travaillant au plus près des victimes des conflits et des dictatures. Ces principes et sa volonté de soutenir une approche humaniste et militante de la Justice transition-nelle ont toujours inspiré nos actions et donné un sens à notre engagement. Plus tard, c’est au pays basque, dans le cadre du processus de résolution du conflit dans lequel nous étions engagés et qu’il soutenait et accompagnait depuis de très nombreuses années que nous nous sommes rencontrés et que nous avons commencé à tra-vailler de concert.
Ce fut un honneur – et une leçon – pour nous de participer à ses côtés à des conférences table-rondes et autres moments de réflexions partagés. En 2017, nous eûmes le privilège de commenter à ses côtés le désarme-ment d’ETA et de partager son émotion de voir se termi-ner un conflit pour la résolution duquel il s’était engagé depuis les années 1980. Au-delà de la question basque, Louis Joinet nous a toujours soutenu en participant régu-lièrement à nos activités, dont notamment le Prix de thèse (il devait remettre – avec plaisir et jubilation – un prix à une thèse qui lui tenait à cœur car traitant des décisions subversives rendues par les juridictions françaises). Il nous a ensuite accompagné pour nos colloques, nos universités d’été et notre démarche de donner à la con-ception francophone de la Justice transitionnelle une dimension institutionnelle. Il fut également le président d’honneur de notre Comité de parrainage. Il prit du temps pour nos échanges et lors d’un long entretien réalisé chez lui, à proximité de la place de la République, il devait re-venir sur ces principes et sur leur nécessité impérieuse dans le Monde de ce début de siècle.
Peu avant son décès, il nous avait fait l’honneur d’accep-ter de nous prêter son nom. Après son départ, et avec l’a-ccord de sa famille, l’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie est ainsi devenu l’IFJD – Institut Louis Joinet, pour faire vivre son souvenir et les valeurs aux-quelles il était attaché, mais aussi pour poursuivre ses combats en faveur de la Démocratie et de la Justice.

Remise de Prix de thèse

Paris – Décembre 2014
Remise par Louis Joinet de son prix à Christophe Otero, pour sa thèse Les
rebellions du juge administratif – Recherches sur les décisions juridictionnelles subversives.

Les pépites dont je parlais tout à l’heure, il faut qu’on puisse les trouver. C’est très important parce que la jeunesse, ce n’est pas encore la doctrine établie comme on dit, les professeurs qui ont déjà pignon sur rue. C’est une volonté d’innover, de créativité. Il faut trouver des idées originales.

Louis Joinet - Témoignage Prix de thèse