DU PRIX DE THèSE VARENNE AU PRIX JOINET

Appel à candidatures 2022

Les catégories
du Prix de thèse Joinet

Les précédents lauréats

Hommages au Prix de thèse Varenne devenu Joinet

La Fondation Varenne accompagna dès 1997 la publication de thèses dans le cadre d’un partenariat conclu avec les Presses universitaires de la Faculté de Clermont-Ferrand. Trente thèses, issues d’une sélection opérée par un jury d’universitaires clermontois, furent ainsi publiées dans une première collection, diffusée par la LGDJ. En 2005, fut décidé le lancement d’un concours de thèses national, qui donna lieu à la création d’une seconde collection d’ouvrages. Il permit la constitution d’un jury réunissant, autour du Président de la Fondation Varenne, Daniel Pouzadoux, et du Directeur scientifique du Prix de thèse, Jean-Pierre Massias, des universitaires de renom national et international. Au début de l’année 2013, la Fondation Varenne a confié l’organisation du Concours de thèses à l’Institut Universitaire Varenne (IUV), association nouvellement créée et notamment chargée d’exercer en son nom sa mission de diffusion des connaissances. L’IUV s’est ainsi inscrit dans le sillage d’Alexandre Varenne, journaliste, avocat et homme politique, avec l’ambition de poursuivre son combat pour la démocratie, la tolérance, la justice et les droits de l’Homme. Jusqu’en 2019, le Prix de thèse Varenne a ainsi été organisé par l’IUV, devenu l’IFJD, pour le compte de la Fondation Varenne.

En 2020, suite à la fin du partenariat avec la Fondation Varenne, le Prix de thèse est devenu le Prix Joinet en conservant son organisation, son équipe et son jury.

 

Accompagner les jeunes docteurs sur la voie de la réussite

Depuis 2005, le Prix de thèse Varenne devenu Prix de thèse Joinet en 2020 distingue des lauréats dans diverses catégories en droit et sciences sociales. La publication de leurs travaux est pour ces jeunes chercheurs une étape décisive. Elle permet non seulement de faire connaître à la communauté universitaire les résultats de leurs recher-ches, mais aussi de les diffuser auprès de tous. Présenter sa thèse éditée sous la forme d’un ouvrage paru dans une collection et chez un éditeur reconnu est également un atout pour poursuivre sa carrière, notamment pour candidater à la qualification à la maîtrise de conférences, pour un poste ou même à l’agrégation.

Un jury – Des candidats – Des parrains

Le jury du Prix de thèse Joinet est composé d’une quarantaine d’universitaires de renom, qui sélectionnent les thèses lauréates, par catégorie, en fonction de leurs spécialités respectives. Il est présidé par le professeur Jean-Pierre Massias. Au fil des éditions et de l’affirmation de la réputation de notre Concours, le nombre des candidats s’est considérablement accru, jusqu’à atteindre 348 lors de l’édition 2019. En 2021, 248 jeunes docteurs nous ont témoigné de leur confiance. Si la longévité et le succès de notre Concours de thèses doivent beaucoup aux membres de son jury et à ses lauréats, les personnalités qui ont accepté de le parrainer depuis sa création ont également eu une influence décisive. Parmi eux figurent Messieurs les Présidents Jean-Louis Debré, Richard Ferrand et Jean-Marc Sauvé, Messieurs les minis-tres Jacques Barrot, Jean-Michel Blanquer et Luc Ferry, ainsi que M. Malek Chabel, François Crépeau et M. Louis Joinet.

Un concours unique

Récompenser l’excellence et l’originalité des travaux de jeunes chercheurs et favoriser ainsi leur carrière et la diffusion des connaissances.

Le Prix Joinet couvre la quasi-intégralité des disciplines juridiques. Il fait place à l’histoire, la science politique et la sociologie dans certaines catégories afin d’accompagner le décloisonnement des champs disciplinaires et de renforcer la compréhension des mécanismes juridiques par une confrontation avec la réalité sociale.

Lors de l’édition 2021, 248 candidats nous ont fait confiance, ce qui porte à plus de 2600 le nombre de jeunes docteurs ayant postulé depuis la création de notre concours. Le Prix a en outre déjà permis la publication de près de plus de 230 thèses. Au regard de ces chiffres, il est ainsi devenu le premier Prix de thèse francophone.

Si le prix a été créé dans sa forme actuelle en 2005 et que l’IFJD en assume seul sa gestion depuis 2013, c’est bien notre équipe qui organise ce prix depuis sa création. Nous disposons donc d’un réel savoir-faire et nous appuyons également sur des partenaires de confiance : Akilafôte, pour la mise en page et l’impression et Lextenso Éditions (LGDJ) pour assurer la diffusion de nos ouvrages. Cette expérience nous permet chaque année de relever un défi : remettre à tous les lauréats distingués en juin leurs thèses publiées sous forme d’ouvrages dès le mois de décembre.

Chaque année, le Prix est parrainé par un acteur prestigieux, présent lors de la cérémonie du mois de décembre, elle-même organisée dans un lieu d’exception. En 2021, elle s’est ainsi tenue à l’Hôtel de Lassay, sous le parrainage de Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale. En outre, nos lauréats embrassent pour la plupart de brillantes carrières tant à l’université, que dans d’autres secteurs, tels que les cabinets d’avocats ou les institutions publiques nationales ou internationales.

À voir aussi